l’analphabétisme au Maroc

C’est aujourd’hui le 13 octobre que le Maroc célèbre la journée nationale d’alphabétisation, déclarée telle depuis 2004. Tarbiya.ma publie à cette occasion un dossier spécial, qui vous permettra de cerner les différents aspects de l’alphabétisation et de l’analphabétisme au Maroc.

Tarbiya.ma publie à cette occasion un dossier spécial, qui vous permettra de cerner les différents aspects de l’alphabétisation et de l’analphabétisme au Maroc.
Tarbiya.ma publie à cette occasion un dossier spécial, qui vous permettra de cerner les différents aspects de l’alphabétisation et de l’analphabétisme au Maroc.

Le taux d’analphabétisme dans le pays est aujourd’hui estimé à 30%, estimé seulement, puisque la dernière enquête nationale sur le sujet date de 2007. Les ambitions gouvernementales d’éradiquer le phénomène en 2015 sont clairement à revoir à la baisse, cependant les avancées réalisées jusqu’à aujourd’hui prouvent bien que les efforts consentis en la matière sont de taille et commencent à porter leurs fruits.

En effet, la lutte contre l’analphabétisme a été l’une des préoccupations majeures des gouvernements successifs depuis près de 50 ans. Le taux d’analphabétisme de la population âgée de 10 ans et plus a régressé de 87% (1960) à près de 30% en 2010.

Le stock actuellement estimé d’analphabètes représente un effectif d’environ 8 millions de personnes, constitué de deux groupes distincts :

-Les enfants de 10 à 14 ans déscolarisés pour diverses raisons, et qui devraient donc être dirigés vers l’Education Non Formelle (ENF).

-Les jeunes de 15 ans et plus et les adultes analphabètes, qui eux sont pris en charge à travers le Dispositif de Lutte Contre l’Analphabétisme (DLCA).

La gestion de ces deux stocks s’est faite d’abord à travers deux directions distinctes relevant du Ministère de l’Education Nationale (MEN) en ce qui concerne l’ENF et du Ministère de l’Emploi quant à la DLCA, pour ensuite passer au statut de Secrétariat d’Etat regroupant les deux directions.

Depuis mars 2010, il est aussi question de créer une agence spécifique chargée du sujet ; le projet de loi est actuellement en cours de discussion au niveau du parlement.

Dans le meilleur des cas, il restera 5 millions d’analphabètes en 2015, ce n’est qu à partir de 1922 que le phénomène sera rémanent.

Vous pourrez dans ce dossier en savoir plus sur les coûts de l’alphabétisation, connaître la différence entre analphabétisme et illettrisme et découvrir les success stories de personnes ayant réussi leur processus d’alphabétisation. Vous aurez aussi accès au projet de loi portant création de l’agence nationale de lutte contre l’analphabétisme ainsi qu’à plusieurs rapports et études sur l’alphabétisation et l’analphabétisme au Maroc et dans le monde.

À propos tarbiyamaroc

Vérifiez aussi

Didactis, 1er salon des équipements didactiques et pédagogiques

Didactis, 1er salon des équipements didactiques et pédagogiques

La première édition de DidacTis, le Salon des Equipements Didactiques et Pédagogiques aura lieu du 23 …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.